• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 5 février 2011

    Week-end à Rome

    Prendre le temps
    De se lover

    Au creux de l'oreiller                                             

    Au creux du silence                  

                La lumière diffuse

                                      Sur les murs blancs
    Sa douceur
    Et joue avec les ombres

    Vibration solaire

    Être bien

    Et ne devoir rien à personne                        

    Dans le calme voluptueux de l'instant
    Éphémère 

                                                    Havre de paix     
    Fraîcheur matinale          

    Envies d'évasion 

                                 Envies d'arômes
    D'un week-end à Rome

    Envies matutinales        
                  D'un samedi presque ordinaire


    17 commentaires:

    1. Attention ! Rome est la pire des drogues ! Une fois qu'on y a goûté, on devient accroc à vie. Impossible d'y faire un seul voyage tant cette ville happe le visiteur inconscient. C'est comme une vieille tante qu'on se doit de visiter au moins tous les ans.

      Bon weekend TM !

      RépondreSupprimer
    2. Tu m'emmènes voir la Sixtine. La seule fois où je suis allé à Rome, elle était fermée.

      RépondreSupprimer
    3. "la Sixtine"... Rhooo... Comment Gouli il parle du pape !!
      A lire ce qu'il écrivait sur son blog, je pensais qu'il aurais plus de considération pour ce vieux Ben !

      Sinon j'ai pas bien compris si tu étais déjà parti ou si tu allais partir ou si tu avais juste envie d'y aller... Dans tous les cas, c'est une destination de choix ! Ah l'Italie... Faut que je voie quand j'y retourne d'ailleurs !

      RépondreSupprimer
    4. @ Tous : Pas de mal-entendu avec l'intitulé de ce billet : je ne suis pas à Rome ce week-end, hélas... Pendant que je le rédigeais, passait à la radio la reprise de "Week-end à Rome" de Etienne Daho par Vanessa Paradis (à écouter dans le lecteur Deezer), chanson qui m'a beaucoup inspiré, pour son climat.
      Un instant, oui, j'ai eu envie d'être à Rome en ce moment, et de flâner les cheveux aux vent, insouciant...

      RépondreSupprimer
    5. J'essaie de magouiller pour poursuivre une collaboration scientifique à Rome où j'allais très souvent du temps de ma thèse : un prof de La S.apienza fut quasi un co-directeur... La prochaine fois qu'on se verra, je te passerais mes bons plans. :)

      RépondreSupprimer
    6. J'y vais dimanche en huit.
      C'est exactement, pour ce qui me concerne, ce que décrit Kynseker.
      A l'exception de la "vieille tante"...

      RépondreSupprimer
    7. Ah, cette "belle et triste Rome" comme disait un certain François-René, ambassadeur de son état à une époque où il fallait qu'il se fasse un peu oublier de l'empereur... Une ville (non, je ne vais pas le dire, cette banalité ? Si : éternelle, désolée, pour une fois que c'est vrai ! Tu aurais pu écrire tes mots là-bas, après avoir passé ta journée au bord du Tibre..., car Rome est aussi une ville où on peut trouver le silence...

      RépondreSupprimer
    8. Qu'il est doux d'aspirer à un endroit rêvé, d'y associer un état d'esprit empreint de fantasme et de rêverie en parfaite adéquation avec le lieu et le moment, puis de s'y laisser porter suavement, tout doucement...

      Les images, les sensations, les émotions se distillent, s'étirent avec langueur dans nos pensées, comme sur le clavier...

      Pour l'anecdote, le néerlando-italien que je suis n'a jamais mis les pieds à Rome. Je vais m'y employer :)

      RépondreSupprimer
    9. ça fait un moment que je ne suis pas allé en Italie...mais cet été je vais faire une petite incursion en Sardaigne... toutefois, malgré la Sixtine, St Pierre et le Vatican, je préfère Florence ou Venise pour le quotidien

      RépondreSupprimer
    10. C'est sûrement une de mes prochaines petites escapades dont j'ai le secret. Je t'emmène dans ma valise ?

      RépondreSupprimer
    11. @ Tous : Je suis allé à Rome une fois, en août 2000, dans un contexte un peu particulier. Nous avions sillonné la ville, au pas de charge, vu pas mal de choses, dont je garde de vagues souvenirs mais peu d'émotions de la ville. J'aimerai bien retourner le temps d'un gros week-end. Cela fait partie de mes projets à moyen terme, disons après octobre prochain.
      Sinon, je connais très mal l'Italie, où j'ai pourtant mes racines, un peu partout. Florence, la Toscane... Il faudra bien que j'aille découvrir tout cela un jour.

      RépondreSupprimer
    12. J'y suis allé en 2007 et j'y retourne au mois de mai :) Heureux je suis!

      RépondreSupprimer
    13. Tu as failli mourir heureusement que tu as précisé que tu n'y avais pas été ^_^

      RépondreSupprimer
    14. Bah pourquoi tu m a s laissé sur le quai?

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !