• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 17 février 2011

    La leçon de géographie Suisse de Marie-Thérèse Porchet

    Au détour d'un mail reçu très tôt ce matin, entre deux propositions de faire fortune à coup de compte en banque vacant (j'en reçois au moins deux par jour en ce moment, c'est dingue !), Le Docteur m'envoie un lien Gaytu Youtube qui fait du bien aux zygomatiques : la leçon de géographie Suisse de Marie-Thérèse Porchet.

    Marie-Thérèse Porchet, j'en avais entendu parler (en bien) sur des blogs, je l'avais vue à la télévision à ses débuts dans un crochet chez Patrick Sébastien (pfiou ça remonte !) mais mes souvenirs à son sujet étaient plutôt très flous, pour ne pas dire inexistants. Bilan de la leçon : je me suis poilé comme une baleine (y'a des baleines dans le Lac Léman ?).

    Hormis les pourtours du Lac Léman que j'ai arpenté l'été dernier lors de mon passage chez Olivier, Montreux, Vevey quelques villages lacustres et leurs très beaux vignobles, je connais très peu la Suisse,. Du coup ce sketch a ravivé d'excellents souvenirs de vacances tout en éveillant ma curiosité : ils sont vraiment comme ça les Suisses-Allemands ? Une enquête de terrain s'impose.
    A bon entendeur... smileys Forum


    Allez, parce que c'est vous, une séance de rigolo-thérapie gratuite.
    Ne me remerciez pas, c'est Le Docteur qui offre.



    P.S. :  vous avez pensé au concours du mois ? Il reste encore 11 jours pour participer !

    32 commentaires:

    1. Mouahaha ! J'adore ! Merci au Docteur et au Tambour ;-)

      RépondreSupprimer
    2. On ne la voit plus trop, la Marie Thérèse !
      Disparue !
      Merci pour ce rappel!
      :)

      RépondreSupprimer
    3. Ah les bourbines! Une vision on ne peut plus romande de la Suisse. La "résistance" linguistique est un véritable enjeu..!

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. À quoi les Romands devraient-ils résister? À l’acceptation du fait qu’il y a une majorité alémanique dans leur pays? L’enjeu, c’est la compréhension mutuelle. Le meilleur moyen d’y parvenir consiste pour les Romands et pour les Alémaniques à apprendre la langue de l’autre, ce qui se fait à l’école (les Romands y apprennent l’allemand standard). L'idéal étant évidemment le bilinguisme.

        Supprimer
    4. Un sketch que je regarde toujours avec autant de plaisir. Pour avoir passé beaucoup d'étés en Suisse romande, tout ce qu'elle dit est vérifié: la condescendance des romans pour les allemands est merveilleuse d'amour doux-amer. Je me souviens encore d'un éleveur croisé au détour d'une randonnée, crachant dans un soupir: "ah oui... mais ça c'est la suisse alémanique... la suisse primitive, que voulez-vous"...

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Il faudrait expliquer trois choses à cet éleveur: 1) Le mot primitif a ici le sens d’originaire et non de rudimentaire. 2) La Suisse primitive désigne les trois cantons de Suisse centrale qui ont fondé la Confédération helvétique en 1291, et non l'entier de la Suisse allemande. 3) En démocratie, c’est la majorité qui l’emporte.

        Supprimer
    5. @ Gildan : Marie-Thérèse fait de la pub pour Easyjet en ce moment.
      http://www.youtube.com/watch?v=I_QxujagOrw

      @ TM : reviens, on ira faire un tour chez les Bourbines.

      RépondreSupprimer
    6. (en plus, ça fait longtemps que je ne suis pas allé à Lucerne)

      Je re-re-regarde la vidéo que je connais par cœur. J'adore ce spectacle. :D

      RépondreSupprimer
    7. Merci pour la séance ^_^

      RépondreSupprimer
    8. Pour aller assez régulièrement à Bâle puisque mon copain y travaille, je peux dire que ce n'est pas loin de la réalité tout du moins pour l'accent et la propreté. Même si ils passent leur WE à faire le ménage, ils ont en semaine batis de superbes musées. Le Kunstmuseum et la Fondation Beyeler à Bâle valent le détour.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Enfin un commentaire sensé.

        Supprimer
    9. « ils sont vraiment comme ça les Suisses-Allemands ? »
      Certains te diraient qu'ils sont pires...
      Et avec tout ça on vous souhaite une bonne viande.

      RépondreSupprimer
    10. J'ai beau être suissesse, je ne connaissais pas ce sketch. Excellent!
      PS: Je tiens à préciser que je suis Tessinoise d'origine (= Suisse italienne) et Romande d'adoption. Rien à voir avec les Suisses allemands, donc ;)

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Les Tessinois n'ont rien à voir avec la Suisse allemande? Bien sûr que si. Ils y étudient, par exemple.

        Supprimer
    11. Pour ce qui est de l'accent, tout est vrai. Les allemands ne comprennent pas les suisses allemands, même pas les bavarois qui sont juste à coté et ont eux-même un accent à couper au couteau. Je crois que ce sketch ne va pas améliorer la franche amitié suisse romande-suisse allemande. Mais j'ai bien ri. Je vote pour le jumelage Gland-Moncuq.

      RépondreSupprimer
    12. Dix minutes très réjouissantes ;)

      RépondreSupprimer
    13. "Chez nous" on a un point commun avec les suisses (de proches voisins quand même!): la patte à relaver!;-)

      RépondreSupprimer
    14. J'ai beaucoup ri, sacré marie-thèrèse , faire de l'humour régionaliste qui se comprend , même pour un français ignare en géographie suisse que je suis, et bien bravo.
      Sincèrement votre

      RépondreSupprimer
    15. @ Glimpse : Avé plaisireu ! (Homme qui rit...) ^^

      @ Gildan : Il paraît qu'elle s'envoie en l'air en ce moment ^^

      @ Dima : C'est un peu le problème des régionalismes en Europe. L'Espagne connaît assez bien la question entre les Basques et les Catalan, idem pour la France dans une bien moindre mesure, et bien entendu la Belgique aujourd'hui bien mal en point.

      @ Kynseker : Il faut que je voie ça de mes propres yeux et l'entende de mes propres oreilles. Un coté St Thomas chez moi, ou alors seulement curieux taquin ^^.

      @ Olivier : Yes Sir ! On ira à Gland aussi ? :D

      @ Blau : Je me doutais que ça te plairait :)

      @ Gouli : Bâle, c'est un véritable trou, non ? ^^

      @ Eric : Ca sent le vécu dis moi...

      @ 4 petits suisses : Hahaha, t'inquiète pas, on accepte tout le monde ici, même les Cornélia :)

      @ Flavien : Tu imagines un sketch comme celui-ci sur la Belgique ? Ce serait la guerre civile ! Et je transmets de ce pas ton vote à M. le Maire de Moncuq qui, je crois, est déjà sur une piste de jumelage avec l'Ile de Ré :D

      @ Endim : Je l'ai regardé deux fois d'affilée, et me suis autant marré la 2nde fois que la 1ère.

      @ Nigloo : Ma grand mère paternelle avait un mot bien à elle pour désigner ça. Un mélange de patois et d'italien. Je ne me souviens plus très bien... En tout cas, c'était incompréhensible pour le commun des mortels !

      @ Elliot : Mine de rien on apprend plein de trucs en rigolant.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. C’est tout à votre honneur de vouloir vous renseigner sur la Suisse allemande, mais pour cela, Gorgoni est la pire source possible. Contrairement à certains de ses collègues, cet humoriste connaît mal son sujet et fait appel aux instincts les plus bas de son public (les autres sont cons parce qu’il parlent autrement). Il met en scène un clivage culturel basé sur une géographie fantaisiste, selon laquelle la Suisse allemande serait cernée de pays germanophones, alors qu’elle a aussi des frontières avec la France (Bâle) et l’Italie (Haut-Valais). Ses connaissances de suisse-allemand sont approximatives et il manque d'oreille, ceci expliquant cela : il met des kch à tort et à travers, rend le mot caméra par Kammera (sic) et j’en passe. Pas futé. Si vous voulez rire et non ricaner, lisez plutôt « Astérix chez les Helvètes ».

        Supprimer
    16. Le tout étant de panosser le chenit chacun devant sa porte :) Tiens, en passant, j'ai de belles photos de Gland...

      RépondreSupprimer
    17. Ayant oublié qu'il me fallait aller à l'ambassade suisse avertir que je me remariais avec un Français, j'ai perdu ma nationalité suisse. Je ne l'ai pas regretté. Nous avons à Lucerne un beau caveau familial - c'est ce qu'on peut avoir de mieux en Suisse. J'ai écrit cela il y a bien longtemps, et remis ce texte cette nuit sur mon blog.
      Anecdote : quand j'avais seize ans, n'ayant jamais habité en Suisse, je suis allée en colonie de vacances avec des "jeunes Suisses habitant l'étranger, invités à faire connaissance avec leur beau pays". Résultat : les Suisses de langue française ne parlaient que du pays où ils vivaient (moi, de Nice, les copines, de Bruxelles, avec passion, et les Suisses italiennes ne juraient que par Naples - les Suisses allemandes faisaent bande à part, sinistres et hostiles, nous regardant comme des dévergondées, ne dansant même pas les soirs de fête.) Bref, c'est en Suisse que je me suis sentie française pour la première fois ! Et inutile de faire du stop si tu as perdu ton groupe : t'as pas de fric, tu restes chez toi. Même si t'as une petite bouille exténuée. Rien à F... Et au lieu de s'entendre dire dans la rue : "Comme elle est jolie !" ou "Che bellezza ! che ragazza !" les Suisses baissaient les yeux à notre approche, après un rapide coup d'œil hypocrite... Alors, bien sûr, pas question de vivre là-bas !

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Un amuseur public fait de l'humour bas de gamme en dénigrant la Suisse allemande, dont il connaît mal la langue et la géographie, mais où il a volontiers accepté un engagement lucratif. C'est ce qu'on appelle cracher dans la soupe. Vous en rajoutez une couche avec vos sarcasmes et votre intolérance envers les Alémaniques au motif qu'ils sont moins extravertis que vous. C'est navrant.

        Supprimer
    18. Et merci, Tambour-Major, pour la truculente leçon de géographie de Marie-Thérèse Porchet ! Nous avons encore un ami suisse et bouddhiste, qu'en famille nous appelons le Suisse thibétain...

      RépondreSupprimer
    19. Savoureux, tout simplement...
      Dire que ma meilleure amie Suisse est Bâloise d'origine...

      RépondreSupprimer
    20. Merci beaucoup pour cette découverte hilarante!!!

      Il est remarquable qu'il puisse tenir la voix aussi bien à la fin avec la chanson (au parole bien drôles)!

      Merci encore Tambour! S'il y en a d'autres, je suis preneur!

      RépondreSupprimer
    21. @ Frankonorsk : Je suis curieux de voir ça ! :D

      @ Lika : Tout cela est très engageant dis donc ! Finalement je ne sais pas si j'ai envie d'y retourner en Suisse...

      @ Le Docteur : Elle ne s'appelle pas Cornélia au moins ? :)

      @ Olivier : Même pas je relève ^^

      @ Nicopomus : J'ai été agréablement surpris aussi. C'est un sacré artiste parce que sa voix reste vraiment très belle même dans les aigus. Sinon il y a tout le spectacle en ligne sur Youtube ou Dailymotion. On doit pouvoir trouver ça assez simplement.

      RépondreSupprimer
    22. En effet, le spectacle "Soleil" est disponible sur Youtube et, pour la moitié que j'ai visionnée, est hilarant!!!

      Merci encore!

      RépondreSupprimer
    23. Ah ah ! Alors une photo de Gland, une !
      http://i995.photobucket.com/albums/af75/HEURVE/PICT1705.jpg

      RépondreSupprimer
    24. ...Prise dans l'Intercity entre Genève et Lausanne :)

      RépondreSupprimer
    25. Merci beaucoup pour cette tranche de rires :D

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !