• A propos
  • M'écrire
  • Facebook
  • Instagram
  • Lutte Nuptiale
  • Premières fois
  • Identités Singulières
  • Twitter
  • 16 octobre 2020

    Inktober avec un clavier #16 Fusée

    J'ai déjà eu l'occasion ici d'écrire au sujet de ma passion pour les étoiles, et de ce livre rouge qui m'avait été offert pour un Noël ou un anniversaire sur ce sujet. Mais bien avant ça, un de mes rêves de petit garçon était de devenir cosmonaute. D'où m'était venue cette idée ? Grand mystère. Tout ça pour dire que ma fascination pour ce qui nous entoure ne date pas d'hier.

    Tout gamin, je rêvais d'avoir une fusée en plastique ou un jouet de ce genre. Aujourd'hui ce serait, je crois, une chose assez aisée. Mais à l'époque, au début des années 1980 et donc bien avant Google, c'était un peu moins facile à trouver. 

    Je voulais une fusée en particulier pour des figurines en plastique articulés au niveau de la taille, avec lesquelles j'aimais beaucoup jouer. Ni G.I. Joe ni jouets de ce genre, non. Quelque chose de bien moins sophistiqué. Je crois me souvenir qu'il y en avait deux, d'une quinzaine de centimètres chacune, vert et gris pour l'un, gris et violet pour l'autre. Je crois même qu'ils avaient tous deux une sorte de grand V de couleur vive imprimé sur le torse ou sur la tête, qui leur donnait une allure assez fière. Là aussi allez savoir pourquoi, j'avais demandé à ma mère si elle pouvait m'acheter une fusée pour qu'elles puissent voyager dans l'espace. Pour moi il était évident que ces deux bonhommes avaient une vocation d'explorateurs. 

    Ma mère avait eu beau chercher, elle n'avait pas trouvé de fusée. Alors, bonne bricoleuse et habile de ses mains, elle m'en avait fabriqué une, avec une bouteille d'eau minérale en plastique. Passée ma déception première, je m'étais finalement trouvé fort ravi de cette fusée faite maison. Car même si elle ne ressemblait pas vraiment à la fusée de mes rêves, elle était suffisamment grande pour que mon bonhomme tienne debout à l'intérieur.

    Elle en a fait des voyages dans l'espace cette fusée. J'en ai visité, avec elle, des planètes et des galaxies ! Comme quoi avec un peu d'imagination on arrive à tout.

    Quelques années plus tard, mes voyages interplanétaires prirent une toute autre dimension avec la découverte de Tintin et d'Objectif Lune et On a marché sur la Lune. Deux volumes qui figurent dans mon petit panthéon personnel, toutes œuvres confondues, comme deux véritables sommets. Je les trouve vraiment très aboutis tant du point de vue de la construction des personnages que de la construction de l'intrigue, sans recourir aux deus ex machina des débuts. 

    Et puis, outre la géniale aventure spatiale narrée avec des détails qui forcent l'admiration, bien avant que Neil Armstrong ne se pose sur l'astre sélène, il y ce drôlissime passage de plusieurs pages où le Professeur Tournesol, d'habitude totalement inoffensif, pète complètement les plombs après que le Capitaine Haddock lui a dit qu'il faisait le zouave... 



    1 commentaire:

    1. Oh cette blague du Zouave avec TT, ça m'avait fait rire, mais RIRE !!! :DD

      RépondreSupprimer

    Bonjour, vous êtes bien chez Tambour Major.

    Ce billet vous a plu ? Il vous fait réagir ?
    Laissez donc un commentaire grâce au magnifique formulaire mis à votre disposition.

    Z'allez voir, ce n'est pas bien compliqué :

    1) Ecrivez votre petit mot doux dans l'espace de saisie ci-dessus.
    2) Identifiez-vous : sous Sélectionner le profil, cochez Nom/URL.
    3) Saisissez votre nom de scène, votre pseudonyme ou celui de votre chat si c'est ce dernier qui écrit.
    4) Si vous avez un blog, vous pouvez lui faire de la pub en mettant son adresse dans la case URL.
    Sinon passez directement à l'étape suivante.
    5) Cliquez sur Publier.
    6) Tadaaaaaam ! Sous vos yeux ébahis, votre commentaire s'affiche dans toute sa splendeur.

    Elle est pas belle la vie ?
    À bientôt !